5 rue d'Estienne d'Orves, 94000 Créteil
/
Téléphone


Poèmes écrits par Blandine
Sarochus
pour nos entraîneurs

 

 Avance



 Depuis ton arrivée dans ce monde sportif, 
Guidé par l’entraîneur et son oeil attentif, 
De la rigueur et de la persévérance 
T’ont été demandées pour que tu avances. 

Tu y as consacré une partie de ton temps, 
Toute ton énergie, ton investissement, 
Pour enfin aboutir, et c’est bien gratifiant, 
A plus de maîtrise, à être plus confiant. 

Les résultats sont là et les podiums aussi, 
La joie, le bonheur, la fierté à l’infini. 
Tant de moments vitaux qui permettent d’avancer 
Et de se sentir bien tout au long de l’année. 

Revis, ami archer, au plus profond de toi, 
Ces émotions gravées, et ce, autant de fois, 
Qu’un manque d’énergie se fera ressentir 
Pour retrouver en toi l’envie de repartir. 

Atteindre les sommets, monter toujours plus haut, 
Malgré les obstacles, là-haut il fait si beau. 
N’aie crainte de tomber, tu sais te relever, 
La force est décuplée, tu as la volonté. 

L’orage est là, parfois, au-dessus du versant, 
Ralentissant tes pas par le chemin glissant. 
Mais là, dans le dos, tu as un bon bagage, 
Tiens bon, avance, et ne perds pas courage ! 

Le soleil revient toujours après l’orage, 
Te faisant progresser, livrant son message. 
Suis cette lumière jusqu’au bout du chemin, 
Elle t’emmènera vers d’autres lendemains. 

Et dans ton ascension, ton entraîneur est là, 
Toujours à tes côtés, partout il te suivra. 
Mais sur le pas de tir, oublie sa présence ! 
Tu peux le remercier, il te dit : avance ! 

Blandine SAROCHUS (juin 2017)

Les étoiles


 
Invisibles le jour, elles sont pourtant bien là.
Présentes autour de nous, je ne me doute pas
De leur existence, de leur apparence,
Un mystère, en somme, une évidence.

C'est au coeur de l'hiver que vont se révéler,
Aidées par l'entraîneur qui les fait travailler,
Les jeunes étoiles, encore fébriles,
Mais sous la magie d'une alchimie subtile.

Le voile nuageux, bientôt, va se lever
Aux beaux soirs du printemps quand le jour va tomber
Sur fond bleu de la nuit, elles apparaissent,
Parsemant tout le ciel, les étoiles naissent.

De belles gaillardes, d'un jaune étincelant,
Attirent en premier le regard des passants.
Mais c'est bien en comptant sur les plus discrètes
Que la féérie apporte un air de fête.

Ainsi, animée par la force vitale,
Renforcée par la fée de force mentale,
La petite étoile va alors s'émanciper
Et suivre son chemin, pour longtemps rayonner.

N'oubliez pas surtout qu'une étoile attend
Au plus profond de nous quand viendra le moment
De voir enfin le jour, dans la nuit scintiller,
A chacun d'entre nous de la faire évoluer.

Que tous les entraîneurs soient ici remerciés
Pour toutes ces lumières qu'ils ont allumées.
Une lueur victorieuse brille dans les yeux
De chacun des archers qui n'ont vu que du feu...

Blandine SAROCHUS (juin 2016)

L’entraîneur 


 
Que serait le sportif sans cet allié précieux 
Qui le suit, le guide, pour atteindre les cieux 
Ceux de la victoire, quel que soit le niveau 
A chacun sa gloire, le mérite est si beau. 

Avec persévérance et beaucoup de patience 
Il amène son élève à trouver la confiance 
Par un jeu d’exercices et de répétitions 
Il transmet à chacun les clés de sa passion. 

Mission bien difficile car il faut s’adapter 
A tous les caractères et les physiques variés 
Savoir gérer les baisses de motivation 
Et calmer les ardeurs de ces futurs champions. 

Car la blessure est là, dans l’ombre bien cachée 
Attendant le moment de se manifester 
Contraignant le sportif à un arrêt forcé 
Mais ce n’est qu’un recul pour mieux se préparer. 

La force est décuplée pour mieux y arriver 
L’élève est un battant qu’il faut encourager 
Mais ne pas laisser voir que le doute est présent 
Lors de la reprise de ce futur gagnant. 

Et quel plus beau cadeau l’élève peut apporter 
Après toutes ces années d’un travail acharné 
Passées à ses côtés dans la complicité 
A son cher entraîneur que de le dépasser. 

Blandine SAROCHUS (juin 2014) 

L’entraîneur papillon


 
Qu’importe la couleur, la forme ou la beauté 
Elles ont tout le temps de se métamorphoser. 
Chenilles urticantes ou bien inoffensives 
Elles ne sont pas toutes sur la défensive. 

C’est à elles que ressemblent les archers débutants 
Découvrant ce monde, nouveau mais nourrissant. 
Ils sont à bonne école sous l’oeil attentionné 
Des maîtres papillons très expérimentés. 

Ces derniers enseignent où trouver le bon nectar 
Et la meilleure manière d’y parvenir plus tard 
Une fois transformées en très beaux papillons 
Les petites chenilles vont prendre du galon ! 

C’est le coeur de la fleur qu’il faut alors viser 
Cible multicolore qu’il ne faut pas louper 
La concurrence est rude et l’enjeu est vital 
Mais pas insurmontable et le succès final. 

Volant, virevoltant, d’un élève à l’autre 
Divulguant leur savoir, leurs ruses et autres 
Les maîtres s’affairent et seront récompensés 
Par l’indépendance de ces êtres doués. 

Alors prends ton envol, toi, joli papillon 
Evite les pièges, écoute la raison 
Car tout juste sorti de ta chrysalide 
Tu restes fragile mais quand-même valide. 

Et surtout n’oublie pas ce que tu as appris 
Regarde où tu en es et ne sois pas surpris 
Garde au fond de ton coeur les moments importants 
Et pour ton entraîneur un merci simplement. 

Blandine SAROCHUS (juin 2015)